Traditions Pêche
Venez nous rejoindre et partager notre passion en vous inscrivant, ici !



Le site et forum de toutes les pêches.
 
SiteForumAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'étang.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KIM DU 22
Silure
Silure
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 67
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: L'étang.   Mer 11 Juin 2008 - 10:43




à vous

Ahjourd'hui, je vais vous parlez de l'étang, de son évolution, et la richesse de la faune.

*Nous considérons l'étang comme un lac peu profond (ambiguités des définitions évoquées précédemment), qui peut-être colonisé sur toute son étendue par des végétaux s'enracinant sur le fond.
De plus, compte tenu de sa faible profondeur, ce milieu aquatique ne présente pas de stratification thermique, l'ensemble de la colonne d'eau étant à la même température (brassage permanent ou quasi permanent de la colone d'eau).

*Evolution d'un étang.

Elle s'observe beaucoup plus facilement que pour les lacs, elle est liée à la présence des ceintures végétales qui envahissent l'eau libre et sa bordure.
Le résultat de cette évolution est le comblement du plan d'eau.

*Richesse de la faune.

Les plans d'eau de faible profondeur, comme l'étang ou la marre, sont de véritables paradis pour la faune.
Outre la richesse spécifique du plancton (algues microcospiques, microcrustacés et autres rotifères), on compte un grand nombre de macroinvertébrés: mollusques, "vers", insectes à larves aquatiques qui pullulent dans les eaux, et au-dessus de l'eau pour les derniers cités.
Ils contituent une nourriture de choix pour de nombreux poissons.
Les amphibiens, durant toute une partie de leur cycle, peuplent également ces milieux.
Les oiseaux aquatiques (canards, poules d'eau, etc.. viennent s'y nourrir et trouvent un refuge idéal pour installer leur nid dans les ceintures de végétation.

*Récolte et identification.

La bonne connaissance du peuplement des invertébrés aquatiques permet
aux scientifiques d'évaluer la qualité de l'eau et de suivre l'évolution éventuelle des écosystèmes, cela notament grâce des indices biologiques
Cette méthode utilise des individus "marqueurs" d'un certain taux de pollution, ou au contraire d'une eau parfaitement pure.
La récolte et la reconaissance des multiples genres et espèces colonisant nos lacs, nos étangs, ou nos rivières exigent la mise en oeuvre de certaines techniques et l'emploi d'un matériel adapté.

*La récolte en rivière.

Elle peut s'effectuer au moyen d'un simple tamis à mailles fines placé en travers du courant, ou d'un filet à cadre standardisé pour le calcul des indices biotiques.
Il suffit ensuite de racler le fond en amont (à l'aide d'une pioche par expl)
pour libérer les invertébrés fixés sous les galets ou enfouis dans le limon
qui se trouvent entraînés vers le piège.
Le contenu de chaque prélèvement ainsi effectué est ensuite enfermé dans un bocal porteur d'une étiquette sur laquelle sont mentionnés le lieu et le type de faciès(lotique, lentique) où a été fait le prélèvement.
Un filet fixe peut aussi être placé en travers du courant la nuit, et relevé toutes les heures, ce qui permet d'étudier la dérive des invertébrés et la composition de leurs populations.

*La récolte en eaux stagnantes.

L'épuisette comportant une solide armature qui soutient un filet à mailles fines- ou troubleau- est utile pour bien racler le fond et récolter toutes les larves enfouies dans le sable ou le limon.
On enferme ensuite les invertébrés dans des bocaux en vue d'une identification ultérieure, en veillant à ne pas mélanger les espèces prédatrices (larves de dytiques, d'odonates..) avec les autres.

*La récolte des isectes aériens.

Ils sont capturés au moyen du classique filet à papillons, avec un filet en tulle.
On peut confectionner des collections de référence contenue dans des boîtes à insectes prévues à cet effet, en sachant que de nombreux ordres-plécoptères,éphéméroptères...- sont fragiles et difficiles à manipuler.
Les larves seront conservées dans des flacons contenant de l'alcool à 70
ou 90°.

*L'identification.

Une identification précise des genres concevant la plupart des invertébrés
aquatiques exige l'emploi d'une loupe binoculaire à grossissement
20 et 40 x.
Ce modèle standard permet de noter les plus minuscules détails assurant une bonne reconnaissance: observation des branchies, des cerques, du céphalothorax....
Une anguille emmanchées, deux pinces fines, des coupelles, des lames minces, un petit scapel et des ciseaux fins complèteront l'ensemble.
Les invertébrés se conservent très bien dans de l'alcool à 90°, plus temporairement, ou simplement dans de l'eau fraîche contenue dans un bocal, lui-même disposé au réfrigérateur

PS: Beau métier n'est-ce-pas !!

kim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alain 34
Silure
Silure
avatar

Nombre de messages : 11118
Age : 70
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: L'étang.   Mer 11 Juin 2008 - 12:17

Merci Kim combien de fois en Loire j'ai retourné le fond pour connaitre et les enfants adorent çà aussi c'est la découverte et la connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre 77
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11507
Age : 42
Localisation : 77... ?
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: L'étang.   Mer 11 Juin 2008 - 12:59

une bonne loupe, une bonne clé de détermination, et une petite épuisette à mailles fines... un troubleau ou un surber pour les connaisseurs... lol

Pour ceux qui veulent aller assez loin dans la détermination des macroinvertébrés d'eau douce, je peux vous conseiller un ouvrage des plus complets:

Invertébrés d'eau douce, systématique, biologie, écologie, d'Henri TACHET et al., CNRS éditions.

Ce livre est extrêmement complet, apportant les méthodes de prélèvements et permettant une approche très précises du milieu par les traits écologiques de chaque espèce! Celà va bien plus loin qu'un IBGN ne donne qu'un ordre d'idée sur le milieu considéré et qui n'est applicable qu'à un type de biotope bien précis! Les clés de détermination sont excellentes et très précises et facile à utiliser. Cependant pour l'amateur, une petite connaissance en systématique est nécessaire, car selon les taxons, les clés ne démarrent qu'à partir des embranchements ou des ordres. Il est donc important de savoir remonter à ces niveaux taxonomiques de mémoire afin de débuter la détermination (par exemple, il est important de différencier les Ephéméroptères des Odonates sans confondre des cerques avec des branchies).

Ce livre est MA référence dans le domaine des invertébrés. Et je conseille vivement aux parents courageux de se le procurer s'ils se sentent dépassés par les questions de leurs marmots!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alain 34
Silure
Silure
avatar

Nombre de messages : 11118
Age : 70
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: L'étang.   Mer 11 Juin 2008 - 14:31

Merci de ton info Alexandre il ne faut pas oublier aussi tous les guides spécialisés et agrémentés dans se domaine qui instruisent parents et enfants nous avons des sorties Faune et Flore vraiment extra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre 77
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11507
Age : 42
Localisation : 77... ?
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: L'étang.   Mer 11 Juin 2008 - 15:42

Les livres dispo chez les libraires sont généralement tous assez bien faits pour une approche assez superficielle. Cependant ils permettent d'aborder une vue d'ensemble (on y parle plancton, macroinvertébrés, poissons batraciens et parfois également de la végétation). Le livre que je site s'adresse en général plus à des professionnels, car il permet d'avoir une connaissance assez pointue des caractéristiques d'un écosystème.

Pour chaque taxon, on a:
-la taille maximale
-la durée du cycle vital
-le nombre de génération par an
-le stade aquatique (oeufs, larves, nymphe et/ou adulte)
-le mode de reproduction
-le mode de dispersion
-les formes de résistance
-le type de nourriture
-le mode d'alimentation (filtreur, broyeur...)
-la respiration
-la température
-le pH
-.....

Ainsi sur un site, si malgré des températures inférieures à 15°C lors des mesures et que les captures montrent des espèces eurythermes ou thermophiles on peut supposer qu'on se rapproche plus de la zone à barbeaux que de la zone à truites...

Plus subtile, si on fait des captures en hiver, et qu'on trouve pas mal d'espèces psychrophiles dont les cycle vital est inférieur à 1 ans et pouvant avoir plusieurs générations par an, on pourrait croire que les eaux restent froides toute l'année, mais si on trouve également des espèces thermophiles dont le cycle vital est >1an les conclusions changent radicalement.

Si un étang ne possèdent que des espèces psychrophilles, il est inutile d'espérer reproduire de la carpe... Mais ce n'est pas pour autant qu'il est certain d'avoir des reproductions quand les espèces identifiées sont thermophiles, car de nombreux autres facteurs entrent en jeu, la réciproque n'est donc pas forcément vraie...

et vive la connaissance! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alain 34
Silure
Silure
avatar

Nombre de messages : 11118
Age : 70
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: L'étang.   Mer 11 Juin 2008 - 17:40

Je parle aussi de la fille ou du guide avec plein de trucs sympas dans la tête qui te les expliquent... trop le top...du bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nono
Silure
Silure
avatar

Nombre de messages : 3045
Age : 74
Localisation : goutroux (belgique) charleroi
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: L'étang.   Mer 11 Juin 2008 - 17:59

magnifique vos résume je prendrait le temp en semaine de tout lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-harengsdegoutroux.longdomaine.com/index.htm
KIM DU 22
Silure
Silure
avatar

Nombre de messages : 1812
Age : 67
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: L'étang.   Ven 13 Juin 2008 - 8:07

Salut les gars

En abrégeant , je vais vous parlez des spongiaires.

*Spongilla et Ephydatia.

*Les spongiaires sont des organismes aquatiques primitifs (absence de cellule nerveuses et sensorielles) qui vivent fixés sur des supports.
Leurs corps comprend une seule cavité interne, ou atrium, qui communique à l'extérieur par un grand nombre d'orifices ou de pores inhalants, et par un pore exhalant (ces pores assurent la circulation de l'eau dans l'organisme).
Le squeulette interne est formé de spicules calcaires ou silicieux.
La reproduction est sexuée ou asexué.
Dans ce dernier cas elle s'effectue par fragmentation ou par bourgeonnement.

*Les cnidaires.

* Hydra et Crapedacusta.

Les cnidaires regroupent des organismes solitaires ou coloniaux dont l'unité de base est le polype.
Ce dernier est contitué d'une cavité générale qui s'ouvre dans le milieu extérieur par une orifice entouré de tentacules urticants.
Ceux-ci sont en effet pourvus d'un organe particulier: le cnidoblaste, qui sert à capturer et à paralyser les minuscules proies dont se nourrissent les cnidaires.

*Les plathelminthes.

*Dendrocoelum, Dugesia,Polycelis,Panaria et Grenobia.

Ces vers au corps aplati, vivent libres ou en parasites.
Ils sont généralement hermaphrodites.
Parmi les plathelminthes, on distingue les tubellariés, de forme ovalaire plus ou moins allongée, dont le corps est recouvert partiellement ou entièrement, de cils vibratiles locomoteurs.
La bouche située sur la face ventrale, s'ouvre sur un pharynx musculeux qui précède un tube digestif fermé: ces organismes sont dépourvus d'anus.
Ce groupe comprend les planaires, que l'on rencontre dans les eaux douces.

*Les némathelminthes.

*Gordius.

Les némathelminthes sont des vers ronds, plus ou moins filiformes, dont le corps non annelé est revêtu d'une cuticule épaisse.
Les soies sont absentes chez ce groupe, dont la plupart des représentants
sont unisexués et endoparasites.
Les nématodes constituent la classe principale des némathelminthes.

*Les Bryozoaires.

*Plumatella et Cristatella.

Les bryozoaires vivent fixés en colonies plus ou moins ramifiées encroûtantes ou rampantes.
Chaque individu présente une morphologie comparable à celle de l'hydre: le corps, en forme de sac, est surmonté d'une couronne de tentacules entourant la bouche.
Il contient un tube digestif en forme de U, qui aboutit en dehors de la couronne et tentacules (chez les ectoproctes), ou en dedans (chez les endoproctes).
Les individus qui peuplent nos eaux douces appartiennent à la première catégorie.
Ils sont hermaphrodites, et pondent des oeufs ou produisent des statoblastes(oeufs parthénogénétiques), qui se développent après avoir été expulsés de la colonie.

*Les rotifères.

* Asplanchna.

Cet embranchement regroupe des organismes aquatiques dont la taille varie de 0,1 à 1 mm.
Ils sont fixés ou libres et planctoniques(en suspension dans l'eau).
Leurs corps comprend trois zones plus ou moins distinctes:
-La tête: elle porte une double couronne ciliaire (la corona) qui sert aux déplacements de l'animal et détermine un courant d'eau qui amène la nourriture en direction de la bouche.
-Le tronc: il est de forme cylindrique ou ovoïde et quelquefois entouré de plaques rigides.
-Le pied:il est plus ou moins individualisé, quelquefois absent, et permet à l'animal de se fixer.
Très largement répandus dans toutes les eaux douces, ils se nourrissent de phytoplancton (algues microscopiques), mais aussi d'autres rotifères, de petits crustacés planctoniques et de protozoaires.
Ils assurent une part importante de l'alimentation des poissons planctonophages et, à ce titre jouant un rôle très important dans les écosystèmes aquatiques.

*Les Annélides.

*Les annélides, ou vers annelés, présentent un corps divisé en un nombre variable de segments.
Il existe un système vasculaire sanguins et les organes se répètent dans les différents anneaux du corps.
Les annélides se divisent en deux groupes.

-Les chétopodes, chez lesquels les anneaux externes correspondent aux segments internes, séparés les uns des autres par des cloisons.
Tous ces anneaux, sauf le premier et le dernier, portent des soies chitineuses servant ordinairements à la locomotion.
Ces animaux sont généralement unisexués, et désignés sous le noms de vers.
Les plus nombreux, qui forment la classe des polychètes, sont essentiellements marins.
Les autres, ou oligochètes, vivent dans l'eau douce ou sont terrestres.
Les oligochètes d'eau douce sont généralement de petite taille, à peu près
tranparents.
La determination des espèces s'effectue à partir de la forme et de la disposition des soies ou bien par observation des organes génitaux.
-Les hirudinés, mieux connus sous le nom de sangsues, possèdent un corps allongé, ovalaire, aplati dans le sens dorso-ventral.
Extensible, le corps est composé d'anneaux courts plus nombreux que les segments intérieurs.
Les hirudinés possèdent des organes de fixation représentés par une grande ventouse postérieure ovale et par une petite ventouse antérieure.
Carnassiers, ils se nourrissent de sang des animaux sur lesquels ils se fixent.
Ces animaux peuvent occuper un habitat marin, terrestre ou d'eau douce.
Les hirunidés sont presque toujours hermaphrodites avec un orifice mâle, et plus en arrière un orifice femelle.
à suivre:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21272
Age : 39
Localisation : Gard
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: L'étang.   Ven 13 Juin 2008 - 8:50

vraiment halucinant ce qu'on peut apprendre avec vous les gars !

chez moi dans le gardon c'est de l'or que les gens cherche !! lol

bravo les mecs c'est du bon bouleau !!

@+

_________________
Si tu n'as pas la pêche, vas a la pêche !!!!!!!!

Passe du bon temps sur Traditions pêche !!! Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://traditions.peche.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'étang.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'étang.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Traditions Pêche :: Partie Pêche :: Général-
Sauter vers: