Traditions Pêche
Venez nous rejoindre et partager notre passion en vous inscrivant, ici !



Le site et forum de toutes les pêches.
 
SiteForumAccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Article sur la densité piscicole de la saone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyril
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21272
Age : 39
Localisation : Gard
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Article sur la densité piscicole de la saone   Ven 11 Jan 2008 - 5:15

slt

sa ferais presque rêver !!

On la voudrait plus propre, plus sauvage, à l'image du Doubs, plus libre dans ses crues et pourtant, la Saône semble toujours et encore chercher à renaître de ses cendres. Bien qu'ayant souffert durant des décennies des attaques dures, la grande rivière protège en son ventre une population piscicole assez riche et diversifiée.

Les rives de prairies grasses, nécessaires à l'élevage, alternées de vastes zones humides précieuses pour que les crues de la rivière s'étalent sans dommages, ont disparu à plus de 80 %, supplantées par les labours des champs de maïs.

Certaines « mortes », au fur et à mesure des crues alourdies par la terre arrachée aux labours se colmatent et se comblent partiellement. Ces bras morts sont pourtant autant de zones précieuses dans la reproduction de certaines espèces. Malgré cette pollution mécanique, la population piscicole est encore assez abondante et diversifiée comme si Saocouna, la déesse de la Saône, veillait à la pérennité de la vie.

Bien assise dans son lit, large de 150 mètres, parfois plus - jusqu'à 250 mètres -, profonde de 5 mètres en moyenne, accidentée de fosses, la Saône et son cours lent n'est pas pressée de donner ses eaux au Rhône.

Comme pour mieux apprécier les paysages de son val, la Saône donne de la lenteur à ses eaux, s'étire, s'emméandre ici et là. Elle est freinée de temps à autre par des barrages. La rivière offre une âme profonde aux gros bourgs qu'elle traverse, Pontailler, Auxonne, Saint-Jean-de-Losne, Seurre. Juste avant de quitter le département, la Saône reçoit son ballon d'oxygène avec les eaux du Doubs, puis rentre en Saône-et-Loire pour faire de Chalon la capitale de la pêche.
Afin que les péniches ne perdent pas trop de temps dans certaines boucles, le lit de la Saône est « court-circuité » par la construction de canaux. Appelés « délaissés », ces secteurs sont bien peuplés en poissons. Le plus connu d'entre eux s'étend sur 17 km entre Pagny-la-Ville et Seurre.
Les crues de la Saône sont régulées par le jeu des barrages avals et amonts. La rivière déborde aussi vite qu'elle se retire.
Un cheptel piscicole riche, oui mais.
Le temps où les énormes brochets donnaient à la rivière une extraordinaire réputation est fort loin. Le brochet a payé un lourd tribut à l'agriculture intensive et à l'artificialisation de la Saône. Dans l'impossibilité de se reproduire sur les zones humides en temps de crue, il s'est raréfié. Quelques spécialistes « piquent » encore des poissons de 20 à 25 livres, mais le cheptel esoxidé est laminé malgré les efforts d'alevinage et les tentatives de réhabilitation de frayères des associations de pêche locales - écluses de Trugny et Esbarres.

Le sandre, moins exigeant dans la qualité du biotope, a su profiter de l'aubaine et coloniser les niches écologiques désertées et les autres. Il atteint des tailles respectables - 20, 22, 24 livres et même 28 livres. Pour piquer ces très gros spécimens, le temps de la crue est le meilleur. La moyenne des poissons oscille entre 4 et 6 livres avec une belle densité de poissons entre 6 et 10 livres.

Cyclique à l'extrême, tour à tour cabochard ou agressif, le black-bass avait quasiment disparu de la Saône. Il reconstitue aujourd'hui un cheptel de valeur.
Depuis 6 à 10 saisons, le silure glane avec des tailles et des poids gigantesques fait de la rivière Saône un point de ralliement de tous les mordus du « glane ». De fantastiques bestiaux de 2 mètres et plus sont régulièrement capturés. Il se dit même sur les bordures de la vieille rivière que des monstres dépassant les 2,50 mètres hanteraient les eaux sombres des fosses les plus profondes.

Un solide garde-manger est indispensable à ces carnassiers. Il est constitué en masse d'importance par la brème, le gardon, le rotengle, l'ablette et le chevesne. Il suffit de se balader sur les quais empierrés pour voir que les amateurs de « blancs » se régalent à pêcher des bourriches exceptionnelles. Dans tous les secteurs, les poissons blancs pullulent.

Les silures font la réputation de la Saône, mais les carpes de plus de 40 livres qui coulent des heures plutôt tranquilles contribuent elles aussi à la renommée de l'endroit.
Cela peut tenir de l'anecdote mais mérite d'être signalé. Les gardes du Conseil supérieur de la Pêche, lors des récentes pêches d'inventaire piscicole, ont capturé deux espèces indigènes jusque-là non répertoriées dans la rivière. La première surprise est la présence d'une espèce exotique, le pseudorasbora, un petit poisson au corps allongé originaire du Japon et de la Chine. Signalé en France en 1970, le pseudorasbora semble continuer son extension sur la Saône. Classée nuisible, cette espèce n'a pourtant pas fait l'objet d'étude ; son impact sur la faune autochtone n'est donc pas connu. Le second étonnement est suscité par la présence d'une carpe amour blanc dans une pêche près d'Auxonne. Elle est capturée dans un herbier d'halophytes en bordure. Le poisson, d'un mètre de long, est difforme et en mauvaise santé. Originaire des bassins de l'Amour et du Yan-Tsé-Kiang, l'amour blanc est introduit en France en 1957. Ce poisson est vendu par les pisciculteurs pour aleviner les eaux closes. Son régime alimentaire est herbivore, elle broute les herbes et permet de lutter contre certains envahissements de la végétation.
L'inventaire piscicole de la Saône est incomplet sans le poisson-chat. Une maladie a considérablement diminué sa présence, mais, le « matou » semble aujourd'hui refaire surface.

_________________
Si tu n'as pas la pêche, vas a la pêche !!!!!!!!

Passe du bon temps sur Traditions pêche !!! Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://traditions.peche.free.fr
Alexandre 77
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11507
Age : 42
Localisation : 77... ?
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Article sur la densité piscicole de la saone   Ven 11 Jan 2008 - 7:37

Celà nous laisse un peu espérer pour aout! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 21272
Age : 39
Localisation : Gard
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Article sur la densité piscicole de la saone   Ven 11 Jan 2008 - 7:40

moi je connais l'endroit j'y vais en pleine confiance !

@+

_________________
Si tu n'as pas la pêche, vas a la pêche !!!!!!!!

Passe du bon temps sur Traditions pêche !!! Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://traditions.peche.free.fr
Adrien
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8665
Age : 30
Localisation : Longessaigne (69)
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Article sur la densité piscicole de la saone   Ven 11 Jan 2008 - 10:58

Salut,

Interessant ! Wink

@micalement,
Adrien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passionlachasse.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Article sur la densité piscicole de la saone   

Revenir en haut Aller en bas
 
Article sur la densité piscicole de la saone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Traditions Pêche :: Partie Pêche :: Général-
Sauter vers: